Témoignage : Comment les poupées sexuelles ont changé ma vie

Publié par Charles Luneste le

Témoignage : Comment les poupées sexuelles ont changé ma vie

Voici le témoignage de Antoine, qui raconte comment sa vie d’homme a changé du tout au tout grâce aux poupées sexuelles.

1. Les débuts avec les femmes

Je ne suis pas un gars timide. J'ai déjà été avec certaines femmes. Je dois vous dire que je travaille très dur et que j'ai un bon revenu. Je suis sûr que certaines personnes m’appellerait facilement un jeune homme riche (pour ainsi dire). Je suis libre, pas mal. Je fais les choses à ma façon et je suis presque toujours heureux. Mais j'ai eu un gros défaut.

Toutes les femmes avec qui j'étais, m'aimaient beaucoup au début. Elles aimaient les bons restaurants où je les emmenais et les cadeaux que je leur faisais. Mais elles ont toutes fini par me quitter. Anna est la cinquième petite amie qui est entrée dans ma vie et qui m'a quitté. Vous devez être confus et vous demandez pourquoi un gars comme moi avec une situation avantageuse faisait pour ne pas garder les femmes avec qui il sortait. Rassurez-vous, je ne suis pas du genre à demander à la nana avec qui je suis de me faire des trucs bizarres au lit, en soi je n’ai pas de fétiches pour ainsi dire. Je pratique le sexe plutôt normalement. Mais il y a un problème, et un problème bien plus embêtant que ce que vous voyez venir.

2. Le problème avec le sexe

Tout le monde dans la vie a un problème ou en a plusieurs. Et le mien est sexuel. Tout simplement, je jouis trop vite. Je suis surexcité quand je suis avec une fille. J'ai essayé plusieurs traitements, des pilules, des médicaments prescrits par des médecins et même des psychologues. Aucun ne semble fonctionner à mon goût sans nuire à ma santé. Vous voyez, je n'ai pas souvent l'occasion d'être avec une femme. Alors quand je le suis, je m'excite trop vite, ce qui finit par une libération anticipée. Parfois même immédiatement dès que je la rencontre. D'autres fois, je peux durer 15 bonnes secondes. Oui, 15 secondes, c'est bien pour moi. Mais les femmes n'aiment pas ça et vous le savez bien. Vous êtes d'ailleurs peut être dans le même cas.

Anna était d'avis qu'elle pouvait rester avec moi même si je durais 1 minute. Julia, ma 4ème copine ne pouvait pas vivre avec un gars qui ne peut pas durer longtemps. Après 4 mois, elle m'a quitté car j'étais merveilleux dans tous les sens du terme, sauf dans la chambre. Les exigences sexuelles de Julia étaient comme l'escalade de l'Everest. Impossible pour moi. Un jour, j'étais donc avec un collègue de travail, discutant des relations passées et ayant des discussions sur le sexe. C'était un type un peu bizarre, mais j'ai décidé de lui confier mon petit problème. Il s'est empressé d'admettre qu'il avait déjà eu le même problème. J'ai eu l'impression d'avoir enfin touché le graal. Qu'il allait bientôt me prescrire un médicament qu'il avait essayé, et qui lui avait permis de devenir un dieu du sexe.

Mais ce n'est pas du tout ce qu'il a dit. Il s'est rapproché de moi. Il a mis sa main sur mon épaule et s'est approché de mon oreille comme pour me partager un secret...


3. Le secret tant attendu (Sex Doll)

"SEX DOLL", murmura-t-il doucement mais avec confiance. Puis il me fit un clin d'œil, souria puis s’en alla.

Avant de m’y résigner j’ai pris mon téléphone après notre discussion et j'ai cherché sur Google "exercice sexuel à faire au lit". J'ai lu plusieurs blog mais je n'ai pas trouvé la bonne réponse. La réponse qui allait me libérer de mon problème.

Je me suis ensuite forcé à regarder les fameuses sex dolls dont m’avait parlé mon collègue. Et je suis tombé sur Heavenly, et ensuite, j'ai compris. Au début, j'étais un peu sceptique. Les poupées étaient si réelles et extrêmement sexy. Mais je n'y arrivait pas. Les poupées sexuelles c’est pas pour moi. J'ai alors mis la page web en favori pour revenir facilement regarder ces belles sex dolls. Elles étaient vraiment incroyables, mais je ne pouvais pas me résoudre à en acheter une. Puis j’ ensuite reçu un dernier message d'Anna. Elle m'avait officiellement quitté. Parce que je ne durait pas assez longtemps au lit, quel coïncidence. 


4. L'achat d'une poupée sexuelle !

Je suis donc allé en ligne et j'ai commandé Léa, une poupée sexuelle ultra-réaliste de la gamme des poupées sexuelle.

Le colis est arrivée hyper rapidement, plus vite que prévu d’ailleurs, et dans une boîte ordinaire méconnaissable. J'ai découvert ma poupée gonflable. C'était Léa, et je l'ai achetée dans le but de travailler mon temps de performance au lit.  La première fois que je l’ai essayé ça a été très court, comme d’habitude. J'étais tellement excité comme je l’était avec les vraies femmes et donc j'ai lâché en moins de 10 secondes.

La bonne chose, c'est que je n’ai pas eu honte comme si j’était face à une vraie femme, alors j'ai essayé de nouveau après avoir lavé la poupée. J'ai continué à essayer et à réessayer, en utilisant différentes positions sexuelles, différents styles, en retenant ma respiration, en mangeant de la nourriture qui me fait durer longtemps ou en baisant ma poupée en silicone jusqu'à 8 fois par jour.  


5. Merci les Sex Doll

Deux mois se sont écoulés après mon entrainement intensif. Je me suis alors décidé à chercher une nouvelle fille. Et j’en ai trouvé une, Jeanne, si belle et qui m'aimait bien. Je l'ai ramenée à la maison lors de notre deuxième rendez-vous ensemble et je l'ai déshabillée (comme je l'ai fait plusieurs fois avec ma poupée sexuelle). C'était la première fois que je couchais avec une vraie femme depuis longtemps. Je l'ai donc avertie de mon problème.

"Je te trouve super belle, mais je te préviens avant, j’ai un problème, je n’arrive pas a durer plus de 30 secondes”.

Comme à son habitude, elle a accepté de m'essayer d'abord. Après plusieurs baisers et léchages de seins, je n'étais plus aussi dur comme avant. Je n'étais pas aussi pressé de la pénétrer. J'ai alors pris mon temps. Elle a commencé à me supplier de la pénétrer (je n'arrivais pas à y croire).  Quand je l'ai fait, elle gémissait et elle n'arrêtait pas de crier "n'arrête pas". J'ai continué à la baiser comme je l'avais fait jusqu'à présent et elle adorait ça. J'y suis allé à fond, comme avec ma précieuse poupée sexuelle de luxe. Jeanne était plus que satisfaite de ma performance. Après 10 minutes, je suis tombée épuisé à côté d’elle. Elle reprenait également son souffle. Elle m'a regardé et m'a dit "mais tu as dit que tu ne dépassait pas les 30 secondes", je lui ai répondu "Je le suis, mais je me suis entraîné".

Quand elle est partie, cette nuit-là, j'ai baisé ma poupée gonflable pour me féliciter. Dormir avec ma poupée sexuelle est maintenant incroyable. Je l'apprécie autant que les vraies femmes. Car grâce à elle je n'ai plus de problème pour durer.

Maintenant, je suis toujours avec Jeanne et j'ai une bonne relation. Après un certain temps, je lui ai révélé mon secret. Je lui ai montré Léa (ma poupée sexuelle super réelle). Les premières secondes, elle était jalouse, mais après une rapide réflexion, Jeanne a souri, a attrapé “nom de la meuf”, a touché ses seins et a dit "chérie, allons au lit tous ensemble".

Maintenant, ma confiance en moi est revigoré, je me sens à l’aise dès que je parle à une fille car je sais que je peux donner du plaisir à n’importe quelle femme. 

Alors je vous le dit, n’hésitez plus, si vous avez le même problème que moi, acheter une poupée sexuelle est la meilleure des solutions, c’est un investissement que vous ne regretterez jamais tant il vous apportera des bénéfices. Je remercie à ce jour Heavenly et ses poupées sexuelles qui ont changé ma vie à tout jamais.

Article suivant →